#1 Est-ce que le rooibos est un thé ?

Question piège à l’horizon ! Bien qu’il soit surnommé « thé rouge », le rooibos ne descend pas du Camellia Sinensis, le théier classique, mais de Aspalathus linearis. Cet arbuste de la famille des Fabacées – comme l’acacia, le lupin ou les haricots – s’apparente à un buisson épineux : il présente d’imposantes ramifications ornées de feuilles finement ciselées en aiguille. Sa durée de vie oscille entre 5 et 10 ans environ.

Nécessitant un climat chaud et des sols pauvres, le rooibos ne pousse que dans les montagnes escarpées du Cederberg en Afrique du Sud, à 200 kilomètres de la ville du Cap. Si de nombreux pays ont tenté de le cultiver sous leurs latitudes, ils en furent pour leur frais : un brin capricieux, le thé rouge n’est jamais parvenu à se développer loin des contrées africaines.

Par conséquent, le rooibos n’est pas un thé. CQFD !

 

#2 D’où vient le nom « rooibos » ?

« Rooibos » signifie tout simplement « buisson rougeâtre » en afrikaans. Ce petit nom fait référence à la couleur prise par les feuilles de l’arbuste avant de mourir – qui est aussi celle de notre boisson fétiche. Impossible de faire plus explicite !

 

#3 Comment se déroule la fabrication du rooibos ?

Une fois le fameux red bush planté, il faudra patienter 1 an et demi avant de réaliser la première récolte. Celle-ci s’effectue toujours de janvier à mars, sous des températures frôlant 40 à 45 ° en plein jour.

L’intégralité des rameaux feuillus sont ainsi coupés, jusqu’à une hauteur de 30 cm au-dessus du sol. Ils sont ensuite sectionnés en tronçons de 5 mm, avant de passer à la rouleuse pour casser leurs fibres et libérer leurs huiles essentielles.

Place ensuite à l’oxydation – aussi appelée improprement fermentation – étape cruciale pour apporter au rooibos sa teinte rouge si caractéristique et développer tous ses arômes : les feuilles roulées sont exposées au soleil pendant plusieurs heures et vaporisées uniformément d’eau.

Enfin, elles sont séchées au grand air avant d’être conditionnées.

 

#4 Quelles sont les vertus du thé rouge bio ?

Cette boisson prisée des Sud-Africains jouit de nombreuses vertus santé, notamment sur le plan gastro-intestinal. Antispasmodique et calmant, le rooibos bio s’emploie en usage interne en phytothérapie pour soigner les troubles digestifs (colites, diarrhée…). Des propriétés dues en grande partie à sa teneur élevée en flavonoïdes – certes moindre par rapport au thé vert, mais remarquable tout de même !

Renfermant de l’aspalathine et de la nothofagine, deux précieux antioxydants, il retarderait le vieillissement cellulaire.

Il disposerait également de bonnes propriétés anti-allergiques : en usage externe, il soulage efficacement un eczéma ou un érythème fessier. En boire régulièrement favoriserait parallèlement une meilleure métabolisation des allergènes.

Pas étonnant que le rooibos fascine la communauté scientifique : de nombreuses expériences sont aujourd’hui menées aux quatre coins du globe pour établir ses bienfaits sur l’immunité ou son effet anticancer. Qu’on se le dise, notre thé rouge nous cache probablement d’autres secrets !

 

#5 Quel est le goût du rooibos ?

Le rooibos bio se distingue par ses notes fruitées voire vanillées, évoquant parfois la châtaigne ou la noisette. Dotée d’une sucrosité naturelle, cette boisson tout en douceur plaît particulièrement aux enfants. Renfermant peu de tanins, le rooibos ne possède aucune amertume.

 

#6 Rooibos rouge ou rooibos vert, quelle différence ?

Pas de piège ici : tous deux proviennent de la même plante. Mais contrairement à son homologue rouge, le rooibos vert ne passe pas par la phase d’oxydation. Il est simplement séché avant d’être stocké. Non fermenté, il conserve ainsi la teinte des feuilles fraîches… et préserve tous ses composés actifs !

Logiquement, il renferme donc une plus grande quantité d’antioxydants, de sels minéraux et d’acide ascorbique (vitamine C).

 

#7 Et le honeybush, alors ?

Non, le honeybush n’est pas une variété de rooïbos ! Disons qu’il s’agit plutôt de son proche cousin. Aussi connu sous le nom de « buisson à miel », ce petit arbuste se démarque du red bush par ses feuilles effilées et ses fleurs jaunes très parfumées. Son odeur rappelle précisément celle du précieux nectar des abeilles.

Toutefois, il partage nombre de points communs avec notre fameux thé rouge, en particulier ses origines sud-africaines et ses préférences climatiques. Côté arôme, le honeybush est considéré comme plus sucré et miellé que le rooibos.

 

#8 Comment préparer le rooibos à la perfection ?

Pour vous concocter une tasse de rooibos bio, rien de plus simple : faites infuser 15 à 20 g de thé rouge par litre d’eau, à une température de 100 °C. N’hésitez pas à prolonger le temps d’infusion entre 7 et 10 min : le rooibos, contrairement au thé vert ou noir, ne devient pas amer.

Côté dégustation, le rooibos peut parfaitement se consommer tel quel. Mais si vous souhaitez le boire à la mode sud-africaine, ajoutez-y du lait et une pointe de sucre !

 

#9 Rooibos bio : nature ou aromatisé ?

 

Vous ne connaissez pas le thé rouge ? Alors, initiez-vous à cette boisson plaisir avec une tasse de rooibos nature. Vous saurez en apprécier toute la subtilité à l’état brut !

Besoin d’un peu d’exotisme ? Avec son petit goût tout doux, le red bush se prête parfaitement à la confection de mélanges délicats et aromatiques. Succombez aux alliances épicées avec le rooibos citron-gingembre, ou aux mariages fruités avec un thé rouge mange-orange ou ananas-noix de coco. Et pour des saveurs plus traditionnelles, revisitez vos classiques avec le rooibos bergamote ou menthe poivrée !

 

#10 Où acheter du rooibos bio ?

Vous trouverez du rooibos biologique dans la plupart des rayons bio de vos grandes surfaces habituelles, plus souvent en sachets qu’en vrac. Toutefois, une infusette du commerce, même bio, ne rime pas toujours avec qualité. Des feuilles brisées, parfois réduites en poussière, altèrent grandement les saveurs de votre infusion. La matière des sachets revêt également une importance fondamentale, puisque certains composés génèrent une migration des microplastiques dans l’eau. Quel dommage de gâcher ainsi sa pause thé !

Envie d’un rooibos bio et écoresponsable ? Faites confiance à Mon Thé Bio. Des plantations éthiques soigneusement sélectionnées, des conditions de travail respectueuses des cultivateurs, des emballages recyclés et des sachets sans chlore ni acide : enfin une dégustation d’excellence, bienfaisante et 100 % engagée pour la planète !