Quelle boisson chaude quand on est enceinte ?

Café, thé et maté pendant la grossesse : à limiter

Vous ne partez pas au travail sans votre thermos de thé noir ? Vous enchaînez les gobelets d’expresso toute la journée ? Autant le dire franchement, il va falloir lever le pied ! Bien qu’elles soient bien pourvues en antioxydants, ces boissons présentent une haute teneur en caféine. Problème, le système nerveux de la femme enceinte est généralement plus sensible à ses effets stimulants : palpitations, maux de tête ou nervosité tendent à apparaître. Sans parler de l’aggravation des nausées ou brûlures gastriques, monnaie courante durant la grossesse.

Mais plus encore, des études menées sur 60 000 femmes norvégiennes montrent une corrélation entre consommation de caféine (200 à 300 mg par jour) et faible poids du bébé à la naissance. Plus inquiétant encore, l’Inserm pointe du doigt de potentielles perturbations dans le développement cérébral de l’enfant : chez le rat, l’équivalent de 2 à 3 tasses de café par jour durant la gestation accroît la sensibilité aux crises d’épilepsie et pertes de mémoire. Un résultat à relativiser toutefois, compte tenu des nombreuses différences entre l’animal et l’Homme !

Même pas une toute petite tasse de thé vert au petit déjeuner ? Tout est affaire de modération. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aux femmes enceintes de ne pas excéder 300 mg de caféine par jour, soit l’équivalent de 2 à 3 tasses de café filtre ou de 5 à 6 petites tasses de thé. Pour les futures mamans les plus soucieuses, optez tout simplement pour un café décaféiné, un thé déthéiné… ou une tisane grossesse !

 

Un grand oui au rooibos

Pourquoi ne pas tout simplement essayer le rooibos ? Ce « thé rouge » d’Afrique du Sud ne contient aucune trace de théine et renferme de nombreux antioxydants. Il est également très utilisé en phytothérapie pour son action antispasmodique et apaisant : de quoi soulager en douceur les troubles digestifs, tout en initiant bébé à sa saveur vanillée. Bref, le must de la tisane pour femme enceinte !

 

Des infusions bio 100 % fruits à gogo

Si votre infusion ne contient que de vrais morceaux de fruits biologiques, pas de souci : ce sera l’occasion faire découvrir à votre futur bout de chou la douceur de la pomme, l’acidulé de la framboise ou le pétillant de l’orange.

Et les épices ? Globalement déconseillées en phytothérapie pendant la grossesse, elles peuvent toutefois s’employer avec parcimonie en usage alimentaire. Évitez donc de forcer sur les tisanes ayurvédiques !

 

femme-enceinte.jpg

 

Tisane grossesse : mode d’emploi

La tisane signe souvent le moment réconfort de la journée. Un petit geste santé que l’on a souvent envie de conserver pendant la grossesse. Seul hic : elle renferme souvent des plantes variées, qui ne conviennent pas toujours à la femme enceinte. Petit tour d’horizon des végétaux à inviter (ou pas) dans sa tisane de future maman !

 

Les plantes interdites chez la femme enceinte

Il est important d’exclure de vos tisanes les plantes dites abortives – susceptibles d’interrompre prématurément la grossesse. Il en existerait une dizaine, dont les plus connues sont l’écorce de bouleau, la menthe poivrée, les feuilles de laurier commun, les sommités de lavande aspic ou l’achillée millefeuille. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre médecin en cas de doute.

 

Les plantes déconseillées pendant la grossesse

Par mesure de précaution, certaines plantes sont à éviter chez la femme enceinte. Citons notamment la bardane, le curcuma, la camomille, le ginseng, le guarana, le millepertuis, la sauge sclarée et la valériane.

Nous vous conseillons également de mettre de côté les ingrédients mimant les effets des oestrogènes, afin d’éviter toute interférence avec les hormones féminines : houblon, fenouil, réglisse...

 

Quelle tisane idéale pour les futures mamans ?

« Je n’ai plus qu’à ranger mes tisanes au placard… » Après cette liste noire, vous vous sentez très certainement frustrée ! Rassurez-vous : de nombreuses merveilles de la nature vous attendent. En voici un petit florilège pour une tisane grossesse de compétition :

  • la fleur de mauve, un laxatif doux idéal pour remédier à la constipation ;
  • la fleur de bruyère, en cas d’inconfort urinaire ;
  • la vigne rouge et l’hamamélis, qui réduisent l’effet jambes lourdes et relancent la circulation sanguine ;
  • la verveine, la fleur d’oranger et le tilleul qui favorisent l’endormissement et apaisent une maman nerveuse ;
  • la mélisse pour ses vertus apaisantes et antispasmodiques ;
  • la feuille de framboisier, préparant l’utérus à l’accouchement, gagne à intégrer votre tasse lors du dernier mois de grossesse.

Pour profiter pleinement de leurs bienfaits, misez toujours sur une tisane grossesse bio de qualité, exempte de pesticides de synthèse. Un conseil qui s’applique déjà en temps normal, mais qui compte désormais double !

 

 

Soucieux de votre bonheur et de votre santé, Mon Thé Bio tient à partager avec vous ce moment unique. Découvrez sans tarder notre tisane des futures mamans bio qui atténuera vos petits désagréments. Et parce qu’une femme enceinte doit toujours assouvir ses envies, nous avons vu les choses en grand avec notre coffret de rooïbos 100 % biologiques. De quoi se ménager en mode slow life, une tasse de tisane grossesse à la main, en pensant très fort à la grande rencontre tant attendue.