Théine et caféine : même combat ?

La théine, la caféine du thé

Non, le café n’est pas le seul à renfermer de la caféine ! Cette substance de la famille des alcaloïdes se retrouve en effet dans plus de 60 plantes différentes. Ces dernières s’en servent comme mécanisme de défense, en paralysant ou tuant les insectes qui tentent de s’approcher d’elles. Parmi les plus connues, citons le guarana, la noix de cola, le cacao, le maté… et le thé.

Pourquoi parle-t-on alors de théine ? Un simple abus de langage : elle ne désigne ni plus ni moins que la caféine issue du théier – le Camellia Sinensis des botanistes !

Du fait de leur structure moléculaire commune, la théine présente exactement les mêmes avantages que la caféine. Stimulante et tonique, elle améliore la vigilance et la concentration. Revers de la médaille, elle entraîne également les mêmes désagréments à haute dose : palpitations, insomnie, irritabilité ou anxiété.

 

Tous les thés ne sont pas égaux

Bien des paramètres influent sur la teneur en théine d’un thé : sa variété, les conditions de récolte, la température de l’eau, la durée d’infusion...

Sauf exception, retenez toutefois qu’un mug de thé reste moins riche en caféine qu’un café filtre – qui en concentre environ 175 mg. Pour preuve, voici quelques concentrations moyennes en théine, calculées pour 2 cuillères à café de thé très longuement infusé :

  • thé vert matcha : 48 mg ;
  • thé oolong : 65 mg ;
  • thé vert Assam : 82 mg ;
  • thé noir Darjeeling : 77 mg ;
  • thé blanc Pai Mu Tan : 115 mg.

 

Un bon point pour le thé vert

Parmi toutes les espèces de thé, le vert se distingue par sa richesse en L-théanine. Cet acide aminé contribue à atténuer les effets de la caféine. Par ailleurs, le processus de torréfaction du thé vert permet de préserver ses précieux tanins : ceux-ci se lient à la caféine pour en rendre l’absorption plus douce et plus progressive.

 

Les enfants peuvent-ils boire du thé ?

Pour un adulte, on considère que la dose journalière acceptable de caféine s’élève à 300 mg, soit l’équivalent de 4 tasses de thé par jour. Mais qu’en est-il des enfants en bas âge et des adolescents ?

Pas de thé chez les plus jeunes

Compte tenu de leur immaturité physiologique, prudence et précaution s’imposent pour les enfants de moins de 12 ans. Comme chez l’adulte, une consommation de caféine augmente la sécrétion d’adrénaline, véritable hormone « coup de fouet ». Problème : avec sa faible corpulence, votre progéniture n’encaissera pas cet effet boostant de la même manière. La caféine, plus concentrée dans l’organisme, mettra bien plus longtemps à être éliminée. À la clé : une hyperexcitation et des difficultés d’endormissement, conduisant sur le long terme à une altération des performances scolaires ou des troubles comportementaux.

Par ailleurs, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) précise qu’une consommation précoce de caféine causerait la survenue de conduites addictives : la faute à son action sur un système nerveux encore en développement.

Alors finalement, les enfants peuvent-ils boire du thé ? Faites preuve de bon sens en limitant au maximum leur consommation de caféine. Nous vous suggérons ainsi d’éviter le café, les boissons énergisantes… et le thé. Attention également à l’excès de chocolat, dont on se méfie peu.

Pour les plus grands garnements qui trépignent d’impatience, vous pouvez opter ponctuellement pour un thé déthéiné. Comment faire ? Laissez infuser votre thé une première fois durant 1 minute. Jetez alors cette eau, riche en théine, puis réalisez une seconde décoction : celle-ci sera quasiment dépourvue d’excitants, mais se révélera moins parfumée.

 

Un début en douceur à l’adolescence

Arrivé à la puberté, votre préadolescent en quête de nouvelles expériences souhaitera peut-être s’essayer au thé. Aucun problème, à condition de rester modéré.

Gardez seulement en tête que chaque individu possède une sensibilité propre à la caféine. Dans le doute, commencez graduellement : proposez-lui un thé pauvre en théine, comme le Kuricha Kaede du Japon, sans dépasser une tasse par jour. Petit à petit, vous pourrez alors vous rapprocher des recommandations adultes.

 

petite filles qui boivent du thé bio

 

 

Quels substituts aux thés pour les plus petits ?

Que proposer à votre enfant pour changer de l’eau plate, un peu fade à son goût ? Voici quelques suggestions pour hydrater efficacement votre bout de chou sans aucun risque pour sa santé.

Les infusions aux fruits

Vous souhaitez rompre avec la routine jus de fruits et sodas de votre progéniture ? Avec sa saveur naturellement sucrée, l’infusion aux fruits deviendra bien vite l’incontournable d’une collation gourmande.

Pour les plus petits encore sensibles, préférez une infusion 100 % fruits dépourvues de plantes séchées. À consommer sans modération et à tous les âges, elle s’affiche comme le choix santé par excellence pour toute la famille !

Pour bien la choisir, privilégiez celles composées de vrais morceaux de fruits biologiques, sans arômes de synthèse. Plus goûteuses, elles renferment aussi davantage de vitamines qui participeront à renforcer le système immunitaire.

Pomme, banane, framboise : elle se décline de mille façons pour éveiller le palais de votre enfant à chaque moment de la journée. Une envie de sucrerie ? Misez sur l’infusion bonbon bio résolument régressive ! Un voyage aux pays des agrumes ? Préparez-lui la pétillante infusion orange-pamplemousse bio, délicieuse chaude ou froide !

 

Le rooibos

Les enfants peuvent-ils boire du thé ? Non. Mais du rooibos, si ! Nature ou aromatisé, il le remplace très avantageusement. Provenant directement d’Afrique du Sud, le surnommé « thé rouge » ne compte aucune trace de théine. Autre bonne nouvelle : il défie toute concurrence avec son complexe exceptionnel d’antioxydants.

Ses arômes caramélisés et légèrement vanillés plaisent beaucoup aux plus jeunes. Un rooibos nature se dégustera tel quel ou adouci avec un peu de sucre de coco, de sirop d’érable, voire de miel à partir de l’âge de 2 ans. Pour une touche d’exotisme, osez l’audacieux rooibos ananas-noix de coco savamment créé par les sommeliers de Mon Thé Bio !

 

enfant qui boit une tisane avec sa maman

 

Si la consommation de thé chez les enfants doit être limitée voire exclue, il existe cependant bien d’autres boissons bienfaisantes à leur faire découvrir. Chez Mon Thé Bio, nous avons pensé à tout : des tisanes pour enfants préparées avec toute notre attention, qui transformeront votre pause thé en un moment de partage inoubliable.