Il s'agit en fait d'un seul et même thé provenant du même arbre : le théier. C'est un arbuste de la famille des Théacées et originaire de l'Extrême-Orient pouvant mesurer jusqu'à 20 mètres de haut et poussant sur des sols à 1 000 à 2 000 d'altitude dans un climat humide et chaud. En traitant différemment les feuilles du théier après la récolte, on obtiendra un thé blanc bio, un thé vert bio ou un thé noir bio. La feuille du théier est récoltée puis séchée afin de donner le thé que nous consommerons.

 

La récolte et la préparation de chaque thé

- Le thé blanc est un thé très délicat car c'est le thé le moins transformé. Pour sa conception, on récolte le bourgeon et les 2 feuilles sous-jacentes. Sa récolte se fait au moment où le bourgeon commence à s'ouvrir. Les feuilles à l'état naturel subissent uniquement deux phases de préparation : le flétrissage puis la dessiccation. Durant le flétrissage, les feuilles sont étendues pour permettre la déshydratation. Les fleurs sont alors flétries puis séchées. Puis, lors de la dessiccation, les feuilles vont subir une déshydratation plus importante.

 

- Le thé vert est une feuille de thé qui n'aura pas subi d'oxydation. La feuille de thé provenant du théier va alors subir une torréfaction qui permettra de tuer les enzymes qui sont responsables de l'oxydation de la feuille. Pour cela, on fait chauffer les feuilles à 100°C. On passe ensuite au roulage de la feuille de thé où l'on donnera à la feuille la forme que l'on souhaite lui donner selon la variété et la préparation que l'on souhaite en faire. Pour la 3ème et dernière étape, on parlera de dessiccation comme pour le thé blanc. Cette étape consiste à apporter une déshydratation plus importante afin que les feuilles ne contiennent que 5% d'eau environ.

 

- Le thé noir est une feuille de thé oxydée. On retrouve tout d'abord le flétrissage de la feuille. Cette étape fait perdre de l'eau à la feuille à l'aide de ventilateurs dans une pièce où les feuilles sont étalées sur des claies. Ensuite, on retrouve l'étape du roulage qui consiste à rouler les feuilles de thé pour donner un goût plus doux ou plus fort. L'étape de l'oxydation arrive ensuite avec l'exposition des feuilles dans une salle très humide et une température de 20°C. L'oxydation dure environ 1 à 3 heures. La quatrième étape est celle de la dessiccation (ou séchage) comme les thés blancs et thés verts, il s'agit de la déshydratation de la feuille.

 

Une fois chacune des étapes réalisées avec soin pour chacun des thés (blancs, verts et noirs), ils sont triés à la main ou grâce à une machine selon la délicatesse du produit, puis emballés avant d'être envoyé chez le grossiste ou chez le commerçants.

théier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La préparation à la dégustation de chaque thé

Leur préparation avant d'être consommé sera aussi différente car leur méthode de fabrication n'a pas été la même. Il faut respecté un dosage du thé, une température d'eau ainsi qu'un temps d'infusion. Cela permettra alors de libérer tous les arômes propres à chaque feuille de thé.

Pour nos thés blancs, le temps d'infusion généralement de 2-3mn environ pour 12-15g/L. Pour nos thés verts bio, les caractéristiques sont les mêmes malgré le fait que le thé blanc soit plus délicat que le thé vert. Le thé blanc sera tout de même plus doux que le thé vert. Pour nos thés noirs, la température sera de 100°C pour 13 grammes de thés durant 3-5 mn.

Le goût en bouche sera aussi bien différent selon le thé que vous buvez. Le thé noir, infusé plus longtemps aura un goût plus fort et plus chargé en théine. Le thé vert est le thé le plus apprécié. Moins fort par son goût et son temps d'infusion moins long, on s'habitue très vite à son goût bien différent du thé noir. Pour le thé blanc, il s'agit de bourgeon, le parfum est donc plus délicat et moins fort que les deux thés précédents.

 

Chaque thé Mon Thé Bio à sa particularité et une histoire différente à raconter. C'est d'ailleurs ce qui fait toute la beauté et la richesse de cette feuille.

Et vous, quel est votre thé préféré ?