Nous vous offrons 10% sur votre 1ère commande dès 35€ d'achat avec le code WELCOME

0 Mon Thé Bio

Thé et jeûne intermittent : mode d’emploi

the_jeune_intermittent

Pour perdre du poids ou pour chouchouter sa digestion, le jeûne intermittent fait de plus en plus d’adeptes. Aussi connu sous le nom de fasting, cette nouvelle manière de s’alimenter aiderait entre autres à évacuer les toxines, à régénérer son corps et à recouvrer son énergie. Dans ce processus d’élimination où les prises alimentaires sont bien délimitées dans la journée, l’hydratation prend toute son importance. Quels sont les avantages de cette pratique ? Peut-on s’y adonner sans danger ? Comment conjuguer thé et jeûne intermittent ?

Qu’est-ce que le fasting ?

Au milieu des régimes cétogènes, paléos et des cures de jus, le jeûne intermittent apparaît d’emblée comme un énième régime tendance. La réalité est cependant plus complexe.

Le fasting correspond plus concrètement à une réorganisation du plan alimentaire : l’idée est d’alterner des périodes de jeûne et des périodes de prises alimentaires. Plus qu’une simple journée détox, c’est un véritable mode de vie qui peut s’adopter aussi bien ponctuellement que sur le long terme.

Contrairement à certaines diètes restrictives, aucun aliment n’est banni. Oui, vous pouvez parfaitement vous octroyer une pâtisserie au déjeuner – bien que le but premier d’un jeûne reste bel et bien de mettre au vert son organisme.

eiliv-sonas-aceron-1gawka0ojii-unsplash
L’art d’un jeûne réussit : des repas équilibrés !!

Comment suivre ce régime alimentaire ?

Plusieurs modèles de jeûnes intermittents cohabitent, dont :

  • La méthode 16/8 (ou méthode Leangains) : vous pouvez manger durant une fenêtre de 8 heures, puis vous jeûnez pendant 16 heures. Il est très populaire car moins contraignant, la période jeûnée empiétant largement sur la nuit.
  • La 18/6 : même idée, si ce n’est que la prise alimentaire s’effectue dans un créneau plus réduit de 6 heures.
  • Une autre qui et la méthode 5:2 : pendant 2 jours par semaine, souvent non consécutifs, vous ne consommez que 500 à 600 calories par jour.
  • La méthode Eat Stop Eat (ou jeûne de 24 h) : 1 à 2 jours par semaine (pas plus), vous jeûnez pendant toute une journée sans interruption. Les autres jours correspondent à des prises alimentaires normales.

Si les apports de nourriture solide sont donc strictement limités à certaines plages horaires, la consommation de boissons zéro calorie est autorisée toute la journée. Thé et jeûne intermittent ne sont donc pas incompatibles, loin de là !

Jeûne alternatif : quels avantages ?

Une perte de poids

Précisons-le quand même : l’objectif premier du jeûne intermittent n’est pas forcément de se délester des kilos en trop. Toutefois, s’il est correctement mené, une perte de poids est bien souvent constatée. Différentes raisons expliquent ce phénomène.

Tout d’abord, les méthodes de jeûne séquentiel s’articulent généralement autour de deux repas (plus éventuellement une collation) : en sautant un repas classique, il en résulte inexorablement une réduction calorique.

À cela s’ajoutent des modifications métaboliques : quand les réserves de glycogène sont toutes épuisées, l’organisme puise dans son stock de lipides pour fabriquer de l’énergie. Ce mécanisme, appelé lipolyse, optimise la fonte de masse graisseuse.

De meilleurs signaux de satiété

Ce type de jeûne participerait à rétablir un équilibre plus harmonieux entre deux hormones qui gouvernent nos sensations de faim : la ghréline, responsable de l’appétit, et la leptine, engendrant la satiété. Il serait ainsi plus facile de se reconnecter avec ses besoins alimentaires réels.

Un vieillissement ralenti

Si vous mangez moins, votre corps est moins accaparé à digérer et dispose de plus de temps pour se réparer. Il active ainsi son mécanisme d’autophagie, une sorte de décrassage naturel qui aiderait à rester en bonne santé plus longtemps.

Un regain d’énergie

Avez-vous remarqué des états de somnolence après un repas trop copieux ? À l’inverse, une prise alimentaire plus frugale permet de conserver un état de vigilance – surtout lorsqu’on prend le volant immédiatement après manger. Un bon jeûne intermittent n’engendrerait pas ce fameux effet coup de pompe lié à la digestion.

Ce modèle nutritionnel convient-il à tout le monde ?

le jeûne intermittent n’est pas adapté à tous les profils, vous devez vous écouter !

Les personnes les plus vulnérables ou en pleine croissance devront s’en abstenir : les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes ainsi que les personnes âgées. Il reste également déconseillé chez les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, d’hypertension artérielle ou de cancers sans avis médical préalable.

Si vous envisagez de tenter l’expérience, nous vous conseillons dans tous les cas de prendre conseil auprès de votre médecin.

Thé et jeûne intermittent : la bonne idée !

Pourquoi boire du thé en jeûnant ?

Plus qu’un simple programme minceur, le jeûne intermittent favorise une désintoxication du corps. Avec ses nombreux composés aux effets prometteurs, le thé ne peut qu’encourager ce processus.

En parallèle, l’infusion des feuilles du théier est souvent appréciée des grands appétits pour la sensation coupe-faim qu’elle procure. Voilà pourquoi thé et jeûne intermittent s’accordent si bien !

Comment choisir son thé pour le jeûne intermittent ?

Tout dépend des objectifs que vous vous êtes fixés ! Si vous souhaitez rehausser vos niveaux d’énergie, misez sur une boisson stimulante comme le thé vitalité et énergie bio qui unit thé matcha, spiruline, guarana et maté, herbe sud-américaine participant à la lutte contre la fatigue physique et mentale.

Si vous cherchez à vous affiner, la cure détox minceur de 28 jours complète judicieusement votre hydratation. Renfermant du thé vert et du maté, qui contribue à la gestion du poids et au métabolisme des lipides, elle saura vous soutenir dans votre chasse aux kilos superflus.

Pour une action plus ciblée sur la digestion, essayez la cure détox spéciale foie : 28 jours pour relancer ce précieux organe émonctoire souvent surchargé par nos excès alimentaires, notamment grâce à sa teneur en pissenlit qui participe au fonctionnement normal du foie et de l’estomac.

Et si jamais les nerfs vous poussent à grignoter et à rompre le jeûne trop tôt, pourquoi ne pas miser sur une tisane anti-stress sans théine ? Sa belle teneur en mélisse contribue à maintenir un état de relaxation et participe à la santé cognitive et mentale.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Sûrement même !

En savoir plus sur le thé blanc !

Reconnu pour ses nombreux bienfaits et sa finesse, on vous en dit un peut plus sur ce thé d’exception ! On vous […]

Lire

Quelle tisane pour femme enceinte ? | Les bons choix

Vous êtes une future maman, et vous vous demandez quelle tisane boire pendant votre grossesse ? C’est une question qui est […]

Lire

Thé et chocolat : comment les associer ?

Si l’on aime croquer un carré de chocolat avec son expresso, on n’ose pas toujours associer le thé au cacao. Pourtant, ces deux-là s’entendent souvent à merveille…

Lire

Quels sont les bienfaits du miel ?

Très apprécié pour son goût sucré et son arôme sans égal, le miel est utilisé aussi bien pour accompagner certains aliments que pour réaliser des recettes.

Lire
Avis clients monthebio.com